Gestion des masques en tissu

Une feuille qui vous permettra de gérer la durée de vie de vos masques en tissu.

Article mis en ligne le 6 mai 2020

par id

Dans le cadre de la pandémie de Covid-19, nous sommes tous et toutes appelés à porter des masques quand nous sortons. Si nous optons pour des masques en tissu réutilisables, il faut savoir qu’ils ont une durée de vie, en termes de lavages, maximum de 20 jours (au plus, cela dépend du tissu). Cette feuille vous permet, si vous la remplissez au fur et à mesure, de compter le nombre de jours d’utilisation de chaque masque.

Concrètement : vous saisissez de quoi identifier chaque masque dans la première colonne (ici les exemples donnés sont plus ou moins idiots). Ensuite, au jour le jour, vous saisissez quelque chose dans les colonnes J1 à J20, ce que vous voulez, il n’y a pas de critères de validité.

La deuxième colonne compte automatiquement le nombre de cellules remplies des colonnes C à V (donc de jours). Un formatage conditionnel dans cette colonne fait apparaître une barre gris foncé qui envahit la cellule au fur et à mesure que le nombre augmente. Par ailleurs la ligne devient rouge au quinzième jour et complètement noire le vingtième, histoire de vous signaler que votre masque est en fin de vie.

Les trois états d’une ligne
En fonction du nombre de jours, la ligne change de couleur et le noir envahit les cellules de la deuxième colonne.

Comme d’habitude avec mes modèles, la feuille est protégée sans mot de passe et on retrouve ces informations dans les Propriétés du document.

La feuille est calibrée pour 50 masques et 20 jours maximum (durée maximum d’efficacité d’un masque en tissu). Mais on peut, évidemment ajouter de lignes ou supprimer des colonnes.

Pour supprimer la ligne d’exemple, déprotéger la feuille (clic droit dessus).

Si vous voulez tout savoir, outre les trois formatages conditionnels, le classeur repose sur une seule fonction, la fonction nbval et la mise en forme sur les styles proposés par LibreOffice.

Évidemment, on peut l’utiliser pour un autre usage. C’est, d’ailleurs, plus un exercice de style qu’autre chose.

Et on peut l’utiliser avec un appareil Android avec Collabora Office ou Andropen Office.